9.04.2005

 

Rentrée des classes (1) : "Roulez les mécaniques"

Ce jeudi 1er septembre 2005, la Rtbf a rediffusé un reportage, "Roulez les mécaniques", qui raconte une année scolaire dans une classe de 3e année d'humanités dans une école professionnelle à Liège où les élèves apprennent la mécanique automobile. Issu de la géniale collection "Tout ça ne nous rendra pas le Congo/Strip-tease", le documentaire n'échappe pas à la recette qui a fait le succès - mérité - de la série : un reportage "brut", sans commentaires, sans analyse, laissant le spectateur à ses réflexions, tout aussi "brutes". Alors, précisément, que faut-il en penser ? Ma première réaction fut fort classique, sans doute : les élèves sont difficiles, indisciplinés, se moquant de l'enseignement que leur prodiguent leurs professeurs, de véritables saints de patience et de dévouement. Comment ne pas mépriser les premiers et porter aux nues les seconds, en se disant que ces derniers ont bien du mérite ? Quelle énergie ! Quelle vocation ! oui...et quel gâchis de vocation surtout ! Tant de patience pour rien ou presque...qui pourrait être mieux employée, pour des élèves le méritant vraiment, ceux-là étant déjà condamnés à la délinquance ou à la mort par overdose (ce qui fut d'ailleurs le cas pour un des élèves, comme signalé dans un commentaire écrit à la fin du reportage)... Et puis arrive un deuxième niveau de réflexion : et s'il y avait autre chose, un problème de fossé, ou plutôt de discordance entre "l'offre et la demande" ? Et je pense que le problème est là : les élèves qu'on a vus, issus de milieux défavorisés, n'étaient tout simplement pas prêts pour recevoir cet enseignement. Qu'aurait-il fallu alors ? Plus de "baffes" ? Un bon service militaire bien discipliné (enfin là c'est un peu tôt de toute façon)? Un stage de survie de 3 semaines dans les Alpes pour servir de catharsis libératoire ?...Ou tout simplement un meilleur encadrement depuis la plus "tendre" enfance ? Je crois qu'il faut certainement une préparation pour ces jeunes, être plus à leur écoute, les encadrer de psychologues, et leur présenter, leur expliquer davantage leur avenir et leur offrir de vraies chances. Diffuser ce reportage au moment de la rentrée scolaire, au moment où Marie Arena présente de nouvelles mesures pour l'enseignement....tellement insuffisantes et dérisoires,tellement "hors du coup" et inadaptées, bref à l'image de toute une société incapable d'être à l'écoute de ses vrais besoins et des vraies façons d'y répondre....

This page is powered by Blogger. Isn't yours?